Lumière sur Ayman Natout – cuisinier du coeur!

Nous sommes honorés d’oeuvrer avec Ayman, un homme chaleureux, humain et funny!

Ayman et sa mère partagent l’amour en cuisinant des recettes ancestrales originaires de Beyrouth (Liban) afin de les partager à leurs amis et communautés qui les entourent.

L’abondance d’ingrédients au Québec leur permet de créer une fusion de goûts et de saveurs tout en gardant les bases de la cuisine libanaise.

C’est avec joie et amour qu’Ayman nous partage trois de ses recettes exquises au cours du prochain mois!

Trouve le sur sa page Facebook

Nous sommes allés à la rencontre d’une bonne amie d’Ayman pour qu’elle nous décrive l’homme au grand coeur derrière le cuisinier.

Voici son récit!

 

Passionné culinaire mariant tradition libanaise et inspiration québécoise, Ayman offre sa généreuse présence comme il offre son houmous: ancré dans l’abondance du coeur. 

 

Au-delà du cuisinier, on découvre un grand coeur doux qui réchauffe l’âme et nous donne envie de ralentir et de s’en faire un peu moins avec tout. On se ramène à l’essentiel version libanaise: les amis, la famille (ce sont deux synonymes en fait) et la bouffe!

 

Arrivé au Québec en 2015, il a grandi enivré des arômes d’ail, de zaatar et de citron pressé. Aux côtés de sa mère fraichement débarquée du pays du Cèdre – comme on surnomme le Liban, c’est dans la minuscule cuisine d’un petit 3 et demi que la folie de cette aventure gastronomique est née. Sous l’entraînement sérieux de sa mère, le savoir culinaire ancestral libanais et la dévotion pour l’huile d’olive se sont lentement infusés dans chaque cellule du corps et de l’esprit d’Ayman. Un nouvel homme est né: prêt à non seulement répandre la joie du baba ganousch à travers la province, mais également à innover et à colorer la tradition libanaise en y ajoutant des produits locaux, comme le sirop d’érable et la betterave.

«Eve Gendron»