Close

2 mars 2017

Entrevue avec une responsable de cellule locale d’achat

Crédit photo : Emmanuel Lavigne

 

Les cellules locales d’achat représentent un aspect important du projet NousRire : l’accessibilité à une alimentation de qualité, biologique et écoresponsable à prix abordable au plus grand nombre possible. Il suffit de vouloir y consacrer les ressources nécessaires et de garantir un montant total de commande de 2000$ pour cette cellule, puis d’être patient et d’attendre que NousRire soit prêt à donner naissance!

NousRire a reçu en entrevue Anne-Marie, responsable de la première cellule locale ayant été ouverte : celle de Val-David. La cellule a démarré en décembre 2015 et c’est en mai 2016 qu’Anne-Marie en est devenue responsable.

 

NousRire : Qu’est-ce qui t’a inspiré à prendre en charge une cellule ?

Anne-Marie : Au départ, la cellule a existé pendant deux commandes, auxquelles j’ai été participante et bénévole. J’étais vraiment contente de voir apparaître NousRire à Val-David, parce qu’à l’époque, l’épicerie bio en vrac de ma région venait tout juste de fermer. J’ai tout de suite voulu m’impliquer, parce que le mouvement NousRire, encore petit à l’époque, m’intéressait énormément. Vrac, bio, entraide, communauté, joie… je m’y identifiais tellement! Après la deuxième commande, les responsables m’ont annoncé que leur cellule principale, celle de Montréal, grossissait tellement vite et bien qu’ils n’auraient plus le temps de gérer celle de Val-David. C’est à cette époque que sont nées les cellules locales. Ils m’ont approchée parce qu’ils pensaient que je serais intéressée à poursuivre leur oeuvre dans les Laurentides. Ils ont vu juste! J’étais super motivée à garder NousRire dans ma région et à m’impliquer à fond. J’ai donc saisi cette opportunité qui me permet d’accomplir quelque chose d’important pour ma communauté.

 

NousRire : Quel est l’impact potentiel selon toi de NousRire dans ta région?

Anne-Marie : L’accès aux mangues! Ha! Ha! Ha! L’accès à une foule d’aliments écoresponsables d’une très grande qualité! Je pense qu’on ouvre des horizons : certaines personnes qui ont l’habitude de se procurer leur nourriture dans une épicerie conventionnelle, sans même penser choisir à bio, ont été entraînées à changer leurs habitudes alimentaires uniquement parce que le concept NousRire, dans son ensemble, est attrayant. D’autres, parmi mes connaissances, ont tout simplement voulu « voir ce que je faisais ». Ils ont donc fini par se tourner vers des solutions plus écologiques et de meilleures habitudes alimentaires. On amène donc les gens à repenser leur façon de s’alimenter. Et pour ceux qui étaient déjà conscientisés, nous devenons une option de plus parmi celles qui existent déjà dans la région. Je ne vois pas de concurrence avec les épiceries bio du coin, je vois plutôt une occasion de contribuer à normaliser la consommation d’aliments écoresponsables. La demande est clairement présente.

 

NousRire : Qu’est-ce qui te fait triper chez NousRire? Et pourquoi as-tu envie de le partager dans ta communauté?

Anne-Marie : Les relations que l’on crée. Le côté familier, communautaire, chaleureux, joyeux ainsi que l’impact écologique. La qualité et la fraîcheur des aliments est un de nos points forts. Les prix sont bien entendu un bon petit bonus. La gratitude des participants me fait tellement plaisir. De voir à quel point les bénévoles adorent leur expérience aux journées d’emballage me comble de joie. De voir comment mes proches me soutiennent dans cette aventure me touche beaucoup. Avec NousRire, je ne sens pas que je travaille, je sens plutôt que je suis exactement là où je dois être.

 

Merci Anne-Marie!

 

Capsule vidéo d’une journée d’emballage à Val-David à l’automne dernier :

 

Prochaine période de commandes du 12 au 28 mai.